Rétrospective des placements au 1er trimestre 2021

Evolution des placements

Au premier trimestre 2021, les marchés financiers ont été majoritairement favorables. Après un démarrage modéré en janvier, les marchés boursiers ont poursuivi leur tendance à la hausse de l’année passée au premier trimestre 2021. Les effets secondaires tels que la hausse des taux d’intérêt ou les faillites de fonds spéculatifs n’ont pas particulièrement affecté les marchés.

Ce sont les indicateurs économiques majoritairement positifs et les nouveaux plans de relance de plusieurs milliards de francs qui ont été accueillis très favorablement. Le président américain, Joe Biden, a présenté son programme d’infrastructures de 2200 milliards de dollars. Ainsi, 650 milliards de dollars seront consacrés notamment à la rénovation des routes, des ports et des ponts au cours des huit prochaines années. Ce programme sera financé par une augmentation de l’impôt sur les entreprises, qui passerait de 21% à 28%. Malgré la majorité des démocrates, ces plans ne seront pas faciles à mettre en œuvre au congrès, d’autant plus si l’éclaircie conjoncturelle se poursuit, comme cela semble être le cas actuellement. La position de la Réserve fédérale américaine (Fed) en faveur d’une politique monétaire ultra-expansionniste s’accorde vraisemblablement mal avec la tendance conjoncturelle résolument favorable.

Marchés boursiers

En janvier, les places boursières ont encore connu une évolution hétérogène. En février et en mars, ce sont surtout les marchés boursiers européens et américains qui ont enregistré une forte croissance. Le mois de mars, en particulier, a affiché une performance remarquable. Au premier trimestre, les devises étrangères ont également eu une influence considérable. En effet, presque toutes les devises étrangères se sont notablement appréciées par rapport au franc suisse. Nos portefeuilles d’actions ont avant tout profité de l’appréciation du dollar américain et de l’euro.

Nos portefeuilles d’actions ont avant tout profité de l’appréciation du dollar américain et de l’euro.

La hausse des taux d’intérêt dans les pays industrialisés n’est souvent pas propice aux actions des marchés émergents. Ainsi, le marché boursier européen (MSCI Emerging Markets) a encore fortement progressé jusqu’à la mi-février, mais n’a ensuite plus été en mesure de suivre le rythme des pays industrialisés. Le marché boursier suisse s’est déplacé latéralement pendant deux mois en début d’année, pour ensuite nettement augmenter en mars. Outre l’amélioration des perspectives conjoncturelles mondiales, l’économie d’exportation suisse peut particulièrement se réjouir de l’affaiblissement du franc suisse. Au premier trimestre, le S&P 500 a progressé de 6.2% (en USD). Le marché européen des actions a quant à lui enregistré une hausse de 9.5% (MSCI Europe hors Suisse, en EUR), tandis que le marché boursier suisse (SPI) a clôturé l’année sur une progression de 4.8%. 

Taux d’intérêts

Les taux d’intérêts américains à long terme n’ont pointé que dans une seule direction en mars, à savoir vers le haut. Les bons du Trésor américain à 10 ans clôturent le premier trimestre sur un rendement de 1.74%, alors que celui-ci était encore à 0.92% à la fin du trimestre précédent. La courbe des taux américains a atteint le niveau le plus haut depuis 2015. En Europe et en Suisse, les taux d’intérêts à long terme ont également connu une hausse, mais dans une moindre mesure. Les rendements des emprunts fédéraux à 10 ans ont affiché une augmentation de -0.61% à -0.33% à la fin mars. L’augmentation des différentiels de taux d’intérêt entre l’USD et les autres zones monétaires qui en a résulté a conduit à l’appréciation du dollar américain.

Devises

Le franc suisse s’est affaibli par rapport aux autres principales devises au cours du trimestre, accusant une baisse de près de 6.6% comparé au dollar américain. Ainsi, la parité USD|CHF atteignait à la fin mars 0.9436 (31.12.2020: 0.8852). La dépréciation face à l’euro a été de 4.2%. À la fin du trimestre, la parité EUR|CHF affichait 1.0996 (contre 1.0556 au trimestre précédent).
 

Autres sujets

Aperçu du rendement