Placements: le troisième cotisant

Placements: le troisième cotisant

Afin d’être en mesure de rémunérer en permanence les avoirs de vieillesse et les cotisations de prévoyance, la caisse de pension effectue des placements à long terme sur les marchés financiers, avec pour objectif de réaliser les rendements nécessaires en faveur des assurés, en prenant un risque acceptable. Dans ce contexte, les placements sont souvent désignés comme étant le «troisième cotisant», les premier et deuxième cotisants étant respectivement l’employeur et l’employé.

La commission de prévoyance de la caisse de prévoyance peut choisir entre trois stratégies de placement. Celles-ci se distinguent principalement par leur part stratégique d’actions (15%, 30% ou 40%) et leur part de placements immobiliers. Vous trouverez de plus amples informations sur la page www.previs.ch/fr/vermoegensanlagen.

Stratégie de placement 15

Stratégie de placement 30

Stratégie de placement 40

Chaque caisse de pension doit baser sa stratégie de placement sur l’ordonnance sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (OPP 2). Celle-ci réglemente le volume maximal par catégorie de placements, avec pour objectif de répartir les risques de placement de manière équilibrée.

Le portefeuille de la Previs est géré à l’interne. Les tâches de conseil importantes sont assumées par une entreprise de conseil professionnelle externe, spécialisée dans les placements effectués par les caisses de pension.

La Previs prend l’exercice des droits de ses actionnaires – au nom de ses assurés – très au sérieux et se fait conseiller par une société spécialisée indépendante pour l’exercice des droits de vote. En tant que membre de la Fondation Ethos et de l’Ethos Engagement Pool, elle recherche en outre avec d’autres caisses de pension le dialogue continu avec les entreprises. Le journal sur les votes exercés dans les différentes assemblées générales est publié périodiquement sur www.previs.ch/fr/mitgliedschaften.